Attentats du 13-Novembre : deux ans après, un collectif lance un #NotInMyName français

Une fédération d’associations a décidé de lancer lundi une campagne sur les réseaux sociaux à propos de « la France d’après » les attentats du 13 novembre. Son objectif : mettre en valeur les associations qui agissent dans les quartiers populaires.

Deux ans après les attentats qui ont touché Paris et fait 130 morts, le collectif Alma lancera lundi, jour des commémorations, une campagne numérique sur le thème de « la France d’après » – avec le hashtag #lafrancedapres. Pour Hakim El Karoui, l’un des fondateurs d’Alma, « l’objectif est de montrer que depuis cette date, plein de choses se font et que, malgré tout, le pays a tenu le coup ». Chacun est invité à partager une vidéo de lui sur les réseaux sociaux pour raconter son « histoire » et ses « espoirs » pour la France.

« Nous avons choisi le format vidéo qui est plus engageant qu’un simple texte », explique Hakim El Karoui, essayiste et fondateur du club du 21e siècle qui fait la promotion de l’égalité des chances et de la méritocratie. Celui-ci envisage #lafrancedapres comme la version française du #NotInMyName à travers laquelle des musulmans britanniques avaient souhaité, en septembre 2014, dénoncer les agissements de l’Etat islamique. « Nous l’adaptons à notre modèle républicain. L’idée c’est de dire que cela concerne tout le monde et pas seulement les musulmans », justifie Hakim El Karoui.